Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / En Champagne

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Champagne - Reims 1

 

 

Consacré à l'architecture du centre-ville, chacun des circuits proposés invite à la découverte ou à la re-découverte des édifices rémois, civils et religieux, antérieurs et postérieurs à la première Guerre Mondiale. On y observera naturellement une majorité d'édifices procédant de la reconstruction de la ville de Reims qui se déroula de 1919 à 1930, environ. Au cours de ces années ce sont donc près de 10000 maisons, immeubles, bâtiments qui furent érigés. L'irruption du style "Art Déco", vers 1925 va marquer, parfois au cours de la construction, le style des immeubles alors en cours de réalisation. Pour cela, il est plus juste de s'intéresser à rechercher et à observer l'influence de ce mouvement plutôt que d'en qualifier abusivement des constructions au demeurant peu nombreuses au strict sens de l'appellation...
En tout état de cause, l'architecture de la reconstruction de Reims est passionnante et c'est à cette découverte que vous invite ce parcours.

Dès la sortie de l'hôtel de la Paix (1) on s’intéressera aux beaux immeubles construits rue Buirette (2-3). La Fontaine Subé, au cœur de la place d’Erlon (4), célèbre les cours d’eau proches de Reims (Vesle, Suippes...). Prendre à droite la Place d’Erlon en prenant soin de marcher au centre afin d’apprécier la variété et la diversité des façades d’immeubles (5 à 10) qui la bordent.On y observe de nombreux apports stylistiques liés à la période "Art Déco". A son extrémité, prendre à gauche de la fontaine, la rue Marx Dormoy pour aller visiter l’église Saint Jacques.
Bien que sur une voie secondaire du pèlerinage de Compostelle , l’église St Jacques (11) a pour particularité d’être la seule église paroissiale conservée au cœur de Reims. Construite et reconstruite du XIIème au XVIème, elle connut des évolutions jusqu’à nos jours. Malgré tous ces remaniements, l’édifice a tout le charme de l’intimité et baigne dans la douce lumière de ses vitraux  (Da Silva, Sima).
Dans la rue, belles façades à bow-window (12) et à balcons (13). Nous voici rue de Vesle, l’un des deux axes du cardo de la ville antique ;  à droite, remarquable immeuble à l’enseigne Kodak (14), à gauche, d’opulentes façades (15) de  "Grands Magasins".
On tourne tout de suite à gauche dans le petit passage de Saint-Jacques (16-17), bien restauré, qui aboutit au chevet de l’église (18-19).
Voici la rue Condorcet et ses beaux immeubles de style ou tendance "Art Déco", percés de passages couverts (20-22) aux intéressantes structures métalliques. Débouchant sur la rue Talleyrand, on ne manquera pas d’observer la diversité des styles (23-25-26) avec une réminiscence de style Louis XII (24). S’engager dans la deuxième partie de la rue Talleyrand permet de profiter des formes généreuses de caryatides (27) alors que l’éclectisme reste une composante majeure de la reconstruction (28).  A droite s’ouvre la rue Noël ; elle propose un immeuble qui s’inscrit dans l’exotisme régional (29).
La rue Thiers est franchie, à l’extrémité du Cours JB-Langlet,pour emprunter la petite rue de la Renfermerie du nom d’un établissement qui accueillait les nécessiteux au XVIIème.
Belles ferronneries Art Déco au début de la rue (30), qui aboutit à la rue de la Grosse Ecritoire où l’on pourra porter un regard sur l’architecture monumentale (31) de la façade de la Caisse d’Epargne.
Après avoir longé l’arrière de l’Hôtel de Ville, prendre la rue de Mars, à droite où l’on admirera les belles mosaïques des métiers de la vigne et du vin qui ornent le frontispice (32-33) d’un étonnant bâtiment à la porte en forme de tonneau.
Arrivé sur la Place de l’Hôtel de Ville, belle perspective sur la façade Louis XIII (34) de ce vaste édifice.
Prendre, en face, l’étroite et ancienne rue de Tambour (35), bordée de l’Hôtel (36) dit des "Comtes de Champagne", de façades pastiches moyenâgeuses (37) puis arriver sur la Place du Forum pour apprécier la belle architecture moyenâgeuse de l’Hôtel Le Vergeur (38-39), terminé de reconstruire vers 1926.
A gauche, la rue du Marc (40) accueillait, autrefois, l’Hôtel des Monnaies où l’on marquait celles-ci ; l’éthymologie du nom de la rue serait-elle à rapprocher du Mark allemand ?
Au centre de la place, les cryptoportiques, rare témoignage de ce que furent de vastes greniers à grains (41) à l’époque gallo-romaine, vers le IIIème siècle.
On termine le tour de la Place pour prendre la rue Colbert qui mène à la Place Royale (42) , dédiée au Roi Louis XV et dessinée par Legendre (1760) . De la Place Royale, descendre la rue Carnot jusqu’à la Porte du Chapitre (43), encadrée de deux tourelles (XIVème) ; elle donne accès à la place du Chapitre (44) qui mène au portail nord de la Cathédrale( 45-46) et à la Porta Preciosa (47), terme de notre déambulation.
On pourra ensuite revenir par le chevet et la Bibliothèque Carnegie, l'une des plus belles   architectures de la reconstruction de la ville.


Bon à savoir

Ce circuit s'effectue en 1h30 mn environ, le temps de flâner et d'observer les détails de l'architecture

Merci à Yves Caux pour sa précieuse collaboration