Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / Nord - Picardie

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Thiérache - Autour de Saint michel

Gratte - Pierre,
randonnée en Forêt domaniale de Saint-Michel


Longueur : 10, 400 km
Dénivelé : 235m
Altitude mini : 164m
Altitude maxi : 262m
Temps de marche : 02h 40mn (hors arrêt)

De Reims, on prend la D966 qui mène à Vervins en passant par Neufchâtel-sur- Aisne et Montcornet. On se dirige ensuite sur Hirson par la D963 pour parvenir à Saint Michel par la D31. Compter 1h30 de trajet pour les 90 km à parcourir.

 

L'abbaye de Saint Michel, en quelques mots


Fondée sous la forme d"un oratoire, dés la fin du VII° siècle, par l'Evêque du Hainaut et de la Thiérache, URSMER, l"abbaye est dédiée à l’Archange. Elle connaîtra, bien sûr, une histoire des plus mouvementées et subira de profondes transformations avant de parvenir à nous, telle que l’on peut la découvrir aujourd’hui. Passée l’intervention de moines écossais et irlandais qui en furent les véritables instigateurs au milieu du X° siècle, elle devint rapidement bénédictine, rompant avec le monachisme celte qui prévalait jusqu’alors.

Saint Michel étend son rayonnement spirituel tout au long du XI° siècle. Sous le règne de Philippe Auguste, l’abbaye est reconstruite pour la seconde fois, suite à un incendie. Elle subsistera ainsi, jusqu’au règne de François 1er sans modification particulière, les troupes de Charles-Quint se chargeant de sa troisième destruction…


La mise en "commende" de Saint Michel provoque son déclin, les moines abandonnant le site en 1536. La reconstruction par François de Gilla, en 1577, puis l’action efficace de JB de Mornat au début du XVIII° siècle redonnent pour quelque temps, puissance et vitalité à la vieille abbaye. La guerre avec les espagnols frappe à nouveau Saint Michel, sur fond de famine et de peste qui ruine la contrée à l’entour. La paix revenue, Saint Michel se relève une nouvelle fois, début XVIII°, pour s’établir dans les structures et l’architecture qu’il nous est permis d’apprécier aujourd’hui.

La révolution de 1789 voit l’installation d’une verrerie qui aura pour conséquence de sauver l’édifice d’une destruction probable… Transformée par la suite en filature, elle passe de main en main jusqu’à son heureuse acquisition par César Savart, enfant du pays ayant fait fortune dans la chaussure et qui déboursa 86000 francs de l’époque pour en faire sa propriété.
Epargnée par les deux guerres mondiales, Saint Michel allait pourtant connaître à nouveau le tourment des flammes  quand un incendie, en 1971, embrase église et bâtiments. Depuis 1981, un travail remarquable a été entrepris pour la sauvegarde et le réaménagement de ce bel édifice qui accueille chaque année, en juin, un prestigieux festival de musique baroque.

 

La Forêt Domaniale de Saint Michel qui s’étend sur plus de 2000 hectares, abondamment irriguée par de nombreux cours d’eau, est parcourue par d’importantes voies de communication dont la voie romaine de Macquenoise (voie romaine impériale Reims-Cologne) ;
Les chemins de promenade et de randonnée y sont nombreux et peuvent réserver des surprises avec des franchissements de gués praticables seulement à la fin de l’été et, en tout cas à éviter en hiver et au printemps.

Le départ de la randonnée se fait devant le parvis à degrés de l’abbatiale.

00.00mn Départ devant l’abbaye en suivant la petite route goudronnée qui monte N-E vers Chamiteau.
00.05mn Passé un transfo, on reste sur la route et l’on ignore le chemin qui pénètre en forêt sur la droite
00.12mn Tourner à droite en direction de la Maison Forestière du Chamiteau.
De là part la route forestière de l’Etoile.
00.18mn Bifurcation sur la droite, que l’on ignore, puis franchissement d’un petit gué. Continuer tout droit sans se préoccuper de la sente qui part sur la droite.
00.21mn Traversée de la ligne de coupe 129 qui file sur la droite et que l’o, ne suit pas.
00.25mn Jonction avec une large voie forestière en provenance de la gauche. Continuer tout droit (balisage jaune/bleu) pour tourner ensuite à droite ;
00.27mn Aux repères 126 et 129, on tourne franchement à droite vers l’est par un chemin en descente, peu marqué.
On rencontre rapidement un passage à gué qui permet, aux moments secs de l’année ou avec de bonnes bottes, de franchir le Brugnon.
00.42mn Jonction avec un layon qui vient de la droite ; devant se profile la RN du Conservateur que l’on emprunte par la gauche.
00.46mn Virage de la route goudronnée qui arrive de la droite et que l’on suit, cap à l’est.
00.52mn Arrivée sur un vaste carrefour aménagé en aire de pique-nique (la fontaine à l'argent). On file droit devant soi pour engager la descente dans le laie de Gratte-Pierre qui plonge vers l’Artoise.
01.00mn Nouveau passage à gué qu’il faut envisager, sauf à la fin de l’été, de contourner en  remontant la rivière par la rive droite (donc sur le côté gauche pour nous qui marchons à contre-courant !) et l’on suit un chemin balisé jaune/bleu.
01.05mn On parvient au pied d’un large layon qui se redresse vigoureusement, mlei nord. A u terme de la remontée, jonction avec une route goudronnée que l’on emprunte sur la droite. Croisée des chemins avec blockhaus sur la droite et camp militaire sur la gauche.
01.23mn Au Carrefour Alexandre, (traces d’anciennes forges XIX°siècle) laisser la voie qui part à gauche pour prendre à droite la “Route des Faux“.
On descend alors progressivement jusqu’à croiser le large laie de Micorda (signalétique jaune avec un pic-vert). On continue sur la “Route des Faux“ vers le SW ;
01.54mn Arrivée à la passerelle qui franchit le Gland ; continuer sur la même route jusqu’à la sortie de la forêt.
02.04mn Alors que les premières habitations sont en vue, on quitte la route pour remonter le chemin qui file plein nord, vers une passerelle.
02.07mn Deux passerelles successives permettent de franchir le Gland ; on tourne à gauche en suivant le marquage jaune/bleu. Le chemin s’élève légèrement vers le NW puis W.
02.17mn Jonction avec une petite route venant de la droite et que l’on emprunte vers la gauche pour suivre, ensuite, la rue des Rochettes, sur la droite.
02.22mn Croisement ; prendre tout droit puis nouvelle fourche venant de droite, que l’on ignore. Arrivée à un croisement que l’on prend sur la gauche puis sur la droite, toujours sur la rue des Rochettes. Croisement avec la rue de Caucréaumont ; prendre en face le sens interdit ; on devine l’abbatiale au loin.
02.28mn Arrivée sur la salle polyvalente ( ?), pour tourner à gauche.
02.33mn On arrive à la route qui mène à l’abbaye avec, à main droite, bien restaurée, la maison du Prévôt, aujourd’hui confortable gîte. On contourne les bâtiments de l’abbaye par le bas pour remonter vers le point de départ.
02h38mn Fin de la randonnée