Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / BRETAGNE

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

A la découverte de l'île de Batz

A la découverte de l'Île de Batz

Île de Batz , Léon (Bro), Finistère (Penn-ar-Bed), Insula bassa, «île basse», en breton Enez-Vaz  exprime un calembour  basé  sur le nom français, qui signifie «Île du Bâton», elle fait partie des îles du Ponant.
Mettre le pied sur Batz c'est découvrir un espace, une lumière, un terroir de culture, un jardin tropical,  un véritable espace de nature entre mer et ciel. Une extraordinaire impression de liberté que le marcheur peut expérimenter même en oubliant le parcours établi : le phare constituant un amer lisible par tous et puis les chemins finissent toujours par mener au port !.
Une marche sur un petit morceau de terre posé sur la mer dans un paysage exceptionnel avec au nord une zone très agricole, «un grand jardin potager morcellé», au sud des criques de sable blanc d'esprit méditerranéen, à l'est et à l'ouest de l'île des étendues de landes ou de dunes. L'Ile de Batz, est située à environ deux km au large de Roscoff,   D'une superficie de 320 hectares, c'est un grand rocher qui s'étire sur 3,5 kilomètres de long et sur 1,5 kilomètre de large. Le climat est doux et océanique bénéficiant d'un micro-climat (gulf-stream)  ; 594 batziens et batziennes y vivent ; vingt cinq exploitations se partagent 170 hectares pour une culture maraîchère précoce, diversifiée (champs de pommes de terre primeur, salades,  choux, tomates, échalotes,persil, fenouil) et  pour certaines de qualité biologique. Le morcellement marque le paysage, il explique 
que les chevaux de trait que l'on voit encore participent toujours à la vie agricole. La fertilisation par les algues est une pratique ancienne qui perdure encore aujourd"hui.

Coordonnées géographiques : 48° 44′ 43″ Nord / 4° 00′ 35″ Ouest. Superficie :3,05 km². Habitants: Batziens, Batziennes  . (Breton:Baziz,Bazizen) Baziad. Population : 606 habitants, soit 202 au km2

par route : 
voie express Rennes-Brest et Nantes-Brest, 
direction Morlaix, puis Roscoff
par train : TGV Atlantique Paris-Brest, arrêt Morlaix, correspondance Morlaix-Roscoff
par avion : aéroport Brest-Guipavas à 60 km de Roscoff , 
-Stationnement à Roscoff:
parking longue durée à la gare
SNCF ; sur le port et en ville parkings gratuits ou payants selon la saison. 

embarquement : se renseigner sur les horaires de traversée. tenir compte des heures de marée. Billets auprès des compagnies:
-CFTM. 02 98 61 78 87. fax 02 98 61 75 94. www.vedettes-ile-atde-bz.comon
-Armein. 02 98 61 75 47. fax 02 98 61 74 04. www.armein.fr

-Armor Excursions. 02 98 61 79 66. fax 02 98 61 74 07. www.vedettes.armor.ile.de.batz.fr

Le passage des vélos est payant.Le tarif aller/retour est de 7,50€ par adulte ; demi-tarif pour les enfants de 4 à 11 ans.

 

 
 
Départ: pour  15 mn de traversée.
L'embarquement à bord des vedettes se fait à marée basse après 5 mn de marche sur une longue passerelle, l'estacade. L'embarquement à marée haute se fait au vieux port de Roscoff. Installez vous à l'avant du bateau si possible pour avoir une vision panoramique lors de la traversée, tournez votre regard à bâbord pour admirer la multitude d'îlots rocheux dans le chenal et la jolie vue sur Roscoff. Quelques minutes de mer suffiront pour que vous découvriez à tribord l'île avec ses plages de sable, sa côte rocheuse, la végétation du jardin Delaselle qui occupent la pointe est ;côté ouest ses repères, le phare de granit érigé en 1836 sur la plus haute colline, haut de 44m au dessus du sol et de 72m au dessus du niveau de la mer il est  automatisé avec ses 4 éclats blancs toutes les 25 secondes pour une portée de 23 milles. Un peu à droite la flèche de l'église. Rapidement le navire sera à quai  sur Porz kernoc, belle plage  de sable avec en toile de fond le bourg Ile de Batz. Vous ne resterez pas indifférents au charme de cette île, alors sachons la préserver.

 

L'Île de Batz est un patrimoine naturel fragile  qui a su conserver une flore et une faune très riche  . rappelons nous que de nombreuses menaces  sont liées à certaines activités humaines, Pour le préserver, merci de respecter quelques règles élémentaires :
Le passage sur le sentier littoral (SPPL) est uniquement piétonnier et interdit aux vélos.
L"espace dunaire est fragile : empruntez les sentiers et les voies d’accès aux plages existants.
Le chardon bleu et le chou marin sont des espèces protégées, il est interdit de les cueillir.
Sur les grèves, remettez en place les rochers que vous retournez, et respectez les tailles réglementaires des coquillages, crustacés et poissons que vous pêchez
Ne jetez pas vos déchets dans la nature (même vos mégots !)
Respectez les chemins d'exploitation sans empiéter sur les cultures. La responsabilité des promeneurs et des cyclistes est engagée lorsqu'ils empruntent ces chemins.
                        « L'insularité est une contrainte qui exhale les différences»

 


Histoire

 

 

 


L'insularité remonte à l'époque de la préhistoire (paléolithique (12.000 ans) avec une économie de prédation, les humains sont  alors chasseurs-cueilleurs, pêcheurs ; au néolithique ils se sédentarisent avec de l' élevage et une agriculture. Une nécropole de l'âge de bronze (Protohistoire), avec dix tombes visibles au jardin Delaselle reste un témoin de cet habitat lointain. Au XIXème siècle, la condition des îliens se résume ainsi : la femme travaille la terre et l'homme vit de la mer (marins de commerce ou pêcheurs). Aujourd'hui, de ces gens de la mer, il ne reste qu'une petite communauté de pêcheurs et un nombre restreint de marins. Cette vocation maritime déclinante a fait place au cours du temps à l'activité aujourd'hui primordiale de l'île : l'agriculture. A la fin  du XIX ème siècle, l'Ile de Batz  modifie sont agriculture, les cultures traditionnelles (lin, avoine, blé) régressent au profit des cultures légumières. Le caractère saisonnier de ces cultures favorise les courants d'émigration car l'automne, morte saison, devait être rentabilisée. C'est pourquoi beaucoup d'îliens partent comme vendeurs d'oignons en Angleterre. Ces vendeurs furent appelés les Johnnies («les petits Jean» en anglais) ou Onion Johnnies ; en breton: ar Johnniged. Les vendeurs d'oignons portaient leurs marchandises tressées sur leurs épaules puis sur leurs vélos et faisaient du porte-à-porte.
Le sentiment d'insularité commence avec l'incontournable rendez-vous des arrivées et des départs de bateaux qui rythment la journée, ceux qui arrivent débarquant vélos, victuailles et colis divers et ceux qui  attendent familles et amis  carioles à la main pour transporter  toutes  ces petites choses que l'on a pu acheter sur le continent ; pour certains ce sera peut-être le taxi ! Oubliez votre montre et laissez vous guider au gré de vos sensations et inspirations.
http://www.taxi-ile-de-batz.fr/
Le tour de l'île représente 14 km environ, peut se faire à pied en 4 à 5 heures au gré de la fantaisie ou des possibilités de chacun.

Parcours Est

Après avoir quitté le débarcadère prendre le premier chemin à droite au bas de la montée qui conduit à l'église, délaisser une voie à gauche dans le virage à droite, continuer tout droit pour obliquer à droite et découvrir très rapidement à 200m l'anse de sable de Pors Aliou limitée à gauche par une toute petite presqu'île refuge de nombreux oiseaux. Quitter la plage par le petit chemin  qui débouche sur la plage un peu plus loin  Remonter vers les terres en direction de Croix du Rhû , km 0,300, puis prendre le premier chemin à droite pour rejoindre au km 0,7m plus loin  Creach'h ar bol'och  puis  déboucher sur la  magnifique plage de sable blanc de Pors An Iliz située à 1km de notre point de départ, seules quelques maisons  blanches au toit ardoisées bénéficient du splendide spectacle de la mer. A la fois bucolique et marin, le paysage est très varié, faites un court détour ( 200m plus loin)jusqu'à la chapelle en ruine de Sainte Anne patronne des marins de l'île ;  le Pardon  y est célébré chaque année le dernier week-end de juillet. revenir  vers la plage et l'entrée du Jardin Delaselle, lieu incontournable, - km 1,6.
http://www.jardingeorgesdelaselle.fr/index.html
Un espace magique dans un désir de solitude crée fin XIX° siècle par Georges Delaselle. Une collection botanique liée à la dérive nord atlantique du gulf stream, On y trouve le plaisir d'associer  une flore  venue des pays lointains  selon les formes et les couleurs dans une exubérance maîtrisée, le tout abrité  des  vents et embruns par des cyprès de Lambert, chênes verts et pins noirs d’Autriche. Une palmeraie et une cacteraie  représentatives des  ambiances exotiques , une nécropole de l'âge de bronze (Protohistoire) et d'extraordinaires point de vue sur la mer et  Roscoff de la terrasse ouest complètent le décor .
Continuer par le sentier côtier qui contourne par la droite le jardin Delaselle, passer devant Pen an
C'hléguer, 200 m plus loin, avec sa pointe rocheuse tournée vers le continent, pour arriver à Porz Verc'h , admirer le beau panorama  sur quelques îlots rocheux et l'avancée de l'estacade. Continuer le sentier vers les belles anses de sable blanc de Poudl Zarab puis de Aod Vraz et de Aod Vihan  avec en alternance des amas rocheux, le tout bordé d'une  lande verte rase. Nous rencontrons des chevaux à la longe. Après 2,5km  de marche, nous arrivons  sur la magnifique plage de la Gréve blanche, une petite halte  dans ce décor où solitude et immensité de la mer procurent des sensations fortes ; poursuivons le sentier côtier alternant entre mer, anses et lande jusqu'à Porz Vihan ou la plage marque un petit cap et se couvre d'un amoncellement de gros cailloux.   KM: 3,5 environ
De suite après cette petite pointe vers la mer, quitter  le sentier côtier et prendre à gauche  le chemin, bordé de champs en direction du village Ile de Batz, laisser le chemin à droite, continuer au loin se profile le sémaphore. 4,8 km, continuer vers le bourg en direction de  l'église. 6,0 km.Fin du premier parcours

Descendre vers

le débarcadère 50 m puis prendre à droite pour admirer la belle plage de sable de Pors Kernoc avec sa belle forme semi-circulaire accueillant outre les bateaux-navettes au débarcadère mais également la petite flotille de pêche (deux chalutiers). La pêche est aussi une activité importante sur l’île. La dizaine de caseyeurs et fileyeurs ramènent en mortes eaux un choix important de poissons et crustacés. Presque toute la pêche est débarquée à Roscoff mais certains vendent aussi sur l’île. Les goémoniers, armés de leur fameux "scoubidou”(grand tire-bouchon) récoltent des algues (650 espèces) qui servent à l’industrie pharmaceutique, cosmétique, en thalassothérapie et dans l'agro-alimentaire. Cette extraordinaire richesse est liée à la qualité de de l'eau de mer et à la climatologie locale.

 

Parcours Ouest

 

Au sortir de débarcadère monter vers le bourg en direction de l'église,rue Albert de Mun. 0km.
Prendre à gauche en longeant le port de Pors Kernoc. Après avoir traversé le village, admiré les petites maisons aux jardinets fleuris et les espaces plantés, palmiers, tamaris, pins,  composent un paysage plein de charme. Nous trouvons le chemin côtier après les dernières maisons vers l'ouest en direction de la petite crique de Pors An Eog,-0,7 km,  juste après la cale du Vil, Kefenn avec sa longue digue de béton terminé par une balise, nous arrivons à l'anse de Pors Leien -1,2 km, une plage ou l'envie d'un bain peut se faire sentir tant l'endroit est plein de charme avec ses petites maisons blanches aux toits d'ardoises posées sur une large pelouse verte, continuer plein ouest, le chemin  monte dans la pinède sur une falaise rocheuse, redescend et nous fait découvrir  Poull Choz -2,7km et la grève St Pol.**(circuit long)
Quitter le sentier côtier à la hauteur du camping- 2,7 km pour rejoindre le phare face aux dernières maisons. Nous avons marchés environ trois quarts d’heure. Continuer en direction de Porz r Roc'h -Le R'och -où l'on retrouvera comme les courageux qui ont fait le grand tour -4,1km, le sentier de retour, longer Porz ar Gouver et sa marée de  petits rochers,on quitte le sentier côtier retour vers Lenn Venn -4,7 km puis prendre le chemin à droite en direction du Sémaphore puis de l'église de Ile de Batz -, descendre en direction de l'embarcadère. -6,1 km.

**Pour les courageux : (circuit long)

Continuer le sentier littoral, prudence, le littoral est de ce côté-ci beaucoup plus sauvage et très  rocheux. Le sentier court parmi les ajoncs et les gros rochers de granit.  Sur les rochers, de nombreux goélands, tadornes, cormorans se séchant à l'air les ailes déployées mais aussi des hérons et de nombreuses aigrettes blanches surtout à marée basse, sur les grèves nous observons le grand gravelot friand de petits invertébrés. Le trou du Serpent -3,3km (Toull ar zarpant ) marque l'emplacement où Pol-Aurélien, moine évangélisateur Gallois, au VIe siècle, amena le dragon qui terrorisait l'île à se jeter dans la mer. On trouve des panneaux explicatifs jalonnent le sentier informant sur la faune et la flore, passez devant Porz Raouenn, anse très empierrée puis Le Roc'h,- 4,1 km -le rocher qui porte bien son nom, émergeant d'une mer de pierre et de lande.
 -
 Embarquement et Retour , 15 minutes de mer pour arriver au vieux port de Roscoff et là peut-être aurez vous la chance d'assister à l'extraordinaire spectacle du retour des Caseyeurs et des fileyeurs, derniers grands bateaux de bois et des Gens de Mer à qui nous rendons un profond hommage.
S'il vous reste du temps, parcourez les vieilles rues de Roscoff avec leurs belles architectures et prenez le temps d'admirer Notre-Dame de Kroatz-Batz.Cette église a fait un large appel à des granites insulaires, c'est un édifice du XVI° siècle avec son clocher de type Renaissance édifié avec des granites provenant selon toute vraisemblance de l'île Grande et des îlots voisins. La Sacristie du XVII°siècle a été construite avec des granites proviennant de l'île de Batz.

Textes et photos Yves CAUX

L'auteur ne serait être tenu pour responsable dans l'hypothèse d'un accident sur les itinéraires et tracés suggérés, et ce , quelles qu'en soient les causes. Ceux qui parcourent les chemins sont responsables de leur parcours et le tracé reste indicatif.

 

 

Cartographie

L'île de Batz syndicat d'iniatives

29253 île de Batz

tél. 06 73 55 31 78

http://www.iledebatz.net

http://www.mairie-batzsurmer.fr/