Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / Nord - Picardie

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Chemin du Camp de César

 

 

Randonnée à SAINT-THOMAS (02)

De Jules César à Anatole France
Ce beau chemin va permettre de rejoindre sur le plateau, un vaste espace qui fut un camp romain, peut-être celui de Jules César et qui lui aurait servi de base dans sa campagne de conquête vers le nord contre les Suessiones. Le lieu est évocateur et permet de fouler un sol chargé d’histoire. Au retour, il faudra veiller à découvrir le joli prieuré à l’entrée du village ; le grand écrivain Anatole France vint y séjourner à plusieurs reprises et il y rédigea partiellement "La rôtisserie de la Reine Pédauque".


La randonnée
De REIMS, prendre la direction de LAON par la D944 puis D1044 pour rejoindre CORBENY (environ 35km, 25mn).
A la sortie du village, prendre à droite la D89 (D889), en direction d'AIZELLES. On progresse sur une jolie route sinueuse en fond de vallée. Au carrefour à l"entrée d’AIZELLES, prendre à droite la D88 en direction de SAINT-THOMAS. Une fois arrivé à SAINT-THOMAS, stationner au pied du prieuré , à l’entrée du village.




1- 00h.00mn    Départ devant la mairie pour suivre la rue d’Aubigny. A la sortie du village, prendre le beau chemin de terre. A la croisée des chemins, tourner à droit et suivre le marquage rouge et blanc du GR12. Le chemin s’élève franchement en direction du N-NE en sous-bois.

2 - 00h.15mn    On laisse à droite un ancien verger, d'où l'on profite d'un joli point de vue sur Saint-Thomas, pour continuer tout droit en ignorant le chemin qui redescend à droite vers le village. On rentre à nouveau sous le couvert de la forêt, le marquage du GR12 est bien visible. On continue toutefois sur le chemin principal en laissant le GR sur un sentier parallèle.

3 - 00h.20mn    Après une longue courbe à droite, raccord à nouveau avec le GR

4 - 00h.25mn
    On arrive maintenant sur le plateau et l’on suit le chemin, désormais plein est en délaissant les chemins à gauche et à droite. Barrière avec passage canadien. Nous sommes maintenant au pied des levées de terre, à droite et qui supportaient les palissades en bois du camp romain, aujourd'hui plantées de pins et de bouleaux en progressant dans ce qui était autrefois le fossé. On laisse à droite un chemin qui mène à une pâture à chevaux.

5 - 00h.35mn 
   Panorama au nord avec Saint-Erme en fond de vallée. Barrière et nouveau passage canadien, tourner tout de suite à droite puis à gauche pour monter sur le talus du camp. On comprend mieux alors ce qu’était la structure du camp à l’observation de ce vaste quadrilatère.
Suivre le talus que l’on quitte en descendant un petit raidillon. Prendre à droite, au pied de la pente, le beau chemin creux en descente (marquage GR). On évolue alors vers le S-SE.

6 - 00h.45mn 
   Croisée de chemins bien marqué ; prendre celui de droite, toujours en creux et orienté S-SW
A la fourche (petite clairière), laisser le GR qui part à gauche et continuer tout droit vers l’ouest (chemin parcouru de sources et souvent humide)

7 - 00h.55mn
    Le bois s’éclaircit et l’on aperçoit en contrebas la route de Goudelancourt et, au loin, la butte de Brimont et Reims, puis on longe de belles pâtures sur le côté gauche. Au sud, on aperçoit la ligne du “Chemin des Dames“. On revient vers Saint-Thomas dont on devine les premières maisons à gauche.

8 - 01h.05mn
    On laisse le chemin qui descend à gauche pour remonter par une large courbe en S.

9 - 01h.10mn
    Une source captée à droite précède en haut de la montée le chemin engazonné qui tourne à gauche et qui nous ramène à Saint-Thomas en longeant de jolis vergers et jardins soigneusement entretenus. On jouit alors d’une agréable vue sur l’église et le prieuré.

10 - 01h.15mn 
   Tourner à droite à l’angle d’une belle maison blanche portant la date 1789 puis tourner ensuite à gauche pour prendre la rue de l’école qui nous ramène à la mairie et à notre point de stationnement.

 

Merci à Gabriel D'elloy pour ses anotations récentes (mars 2014)