Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / Nord - Picardie

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Découvrir Le Touquet autrement

Découvrir Le Touquet autrement
sur une proposition, textes et photos d'Yves Caux

Situation
Population : 6000 habitants
Accès par autoroute : 2 heures de Paris, Londres, Bruxelles, 2h30 de Reims.
Accès train : Gare d'Etaples-le Touquet.
Accès avion : Aéroport international du Touquet.

Bref historique
Compte-tenu de sa situation géographique, son nom pourrait s'expliquer par le mot picard «touquet» signifiant «coin, tournant».
En 1837 un notaire parisien Alphonse Daloz, acquiert un domaine (1600hectares) constitué de dunes sauvages et arides qu'il décide de planter de pins maritimes.
En 1876, lors d'une partie de chasse, monsieur de Villemessant, fondateur du «Figaro», émerveillé par le décor, insuffla l'idée à monsieur Daloz de lotir une partie du domaine pour en faire une station balnéaire, un "Paris-Plage".
En 1902, la société anglaise "Le Touquet Syndicate Limited" donne une nouvelle impulsion avec pour effet de créer en 1912 la commune du Touquet-Paris-Plage.
 La station du Touquet-Paris-Plage vit au rythme des quatre saisons ce qui lui confère un charme particulier ; le temps s'efface au profit de la qualité de vie, les effets de l'air iodé incitent à bouger, marcher, courir, découvrir, sans
oublier les plaisirs de la table et les spécialités régionales.
Les parcours proposés dans cette page vous invitent à la déambulation en bord de mer, lieu idéal de marche et de rencontres, à la découverte du patrimoine architectural avec ses belles demeures classées, puis à porter un
regard sur l'élégant quartier du casino avec retour par l'incontournable rue Saint Jean, ses boutiques ses restaurants. Ou encore revenir par la forêt, tout ceci modulable au gré et à l'envie de chacun.
Vivre un moment autrement, découvrir un ailleurs riche d'images dans un lieu où la nature est omniprésente, entre mer et forêt, plaisir toujours différent et renouvelé selon le moment ou la saison et qui se justifie pleinement par la devise de la station : "Fiat lux, Fiat urbs".



Arrivée au Touquet :

L'entrée au Touquet se fait par le pont rose qui enjambe la Canche et le port d 'Etaples ; à votre droite l'aéroport international de la côte d'Opale, continuer tout droit, dès lors l'univers change au profit d'un vaste domaine propice à l'évasion. Prendre le dégagement à droite au 2nd feu, vous roulez sur un bitume rouge signe particulier de la ville ; traversez la forêt, territoire d'excursion incomparable où s'alignent de jolies demeures, passez le musée, somptueuse villa de style anglo-normand (ancienne villa «way side»), continuez tout droit puis laissez le virage à gauche pour s'arrêter au stop, continuer en face. Découvrez l'esprit et appréciez l'environnement du Centre équestre et de l'Hippodrome, continuez en longeant le boulevard de la Canche, passez devant un hôtel réputé avec piscine intérieure et balnéothérapie, profitez de la vue sur les vasières, terrains de chasse au canard, avec les «flaques», les huttes et les appeaux, tournez à droite après un ravissant groupe de maisons jumelles colorées pour arriver à votre point de départ : la Base nautique nord. Un petit parking vous y attend (gratuit). En cas d'affluence, revenir au croisement des maisons jumelles et prendre à droite, vous trouverez une grande zone de stationnement boulevard Thierry Sabine (gratuit).



 Précautions :
pour le confort de marche sur le littoral, préférer la basse mer ; une alternative de marche est toujours possible par la digue pendant la période des grands coefficients (équinoxes). Les phénomènes naturels de baïnes (bâches) doivent être connus des baigneurs lors de forte marée et de grande houle.

www.opalesurfcasting.net
http://sauvmer.free.fr/danger/baine.html

Selon l'époque et le temps se munir de bonnes chaussures ou de bottes (traversées de ruissellement sur la plage), pull marin (l'air très iodé peut-être vif), coupe-vent ou imperméable, chapeau de soleil, maillot de bain et serviette (pour une petite halte d'agrément). Le parcours indiqué est accessible à tous. Des points de halte sont possibles (restauration, boissons). Tenir les chiens en laisse dans certaines zones. Respecter la nature et surtout ne pas surévaluer ses capacités en particulier avec les enfants, la marche sur le sable peut-être fatigante.




Départ de la promenade-découverte : Base nautique nord vers le complexe hôtelier
longueur environ 3 km

Après un regard sur la baie depuis la terrasse du Club House du Centre nautique (boissons et repas possibles en saison), point de départ des petits bateaux de plaisance, prendre au fond du parking à droite le long de la Canche, quitter la route goudronnée pour la petite passerelle en bois et découvrir depuis le mirador l'espace dunaire préservé et la vue sur l'estuaire (le banc du pilori), zone privilégiée riche en crustacés (coques, couteaux,...) où de nombreuses espèces d'oiseaux viennent se nourrir (mouettes, goélands, cormorans).
Redescendre sur la plage en direction de l'estuaire, à marée haute cette zone devient selon le vent le terrain de jeux de nombreux véliplanchistes. A marée basse vous y découvrirez des pêcheurs à la ligne ou au «raccro», des ramasseurs de vers ou de coques. Prendre à gauche en contournant les dunes blanches plantées d'oyats dont les longues racines permettent un ancrage profond dans le sol et dont les longues feuilles arrêtent le sable porté par le vent l'accumulant à la base des plantes ce qui permet une stabilisation relative de la dune.
A l'arrière se trouve une zone protégée des vents où s'implantent de nombreuses espèces d'arbustes. Vous abordez désormais la grande plage. Marchez en toute liberté, l'espace de sable fin s'offre à vous entre dune et mer.
Vous ferez des rencontres multiples et diverses selon les heures, baigneurs, marcheurs, coureurs à pied, pécheurs à la ligne, ramasseurs de crevettes, chiens, cavaliers, oiseaux, chars à voile, planches à voile, kite-surf, bateaux de plaisance et de pêche côtière.
Vers la fin de la dune vous atteignez la longue ligne de cabines multicolores de la grande plage du Touquet, passez l'Aqualud (centre de plaisirs aquatiques et de restauration) de forme pyramidale, accolé à l'ancien plongeoir
(1949) seul souvenir de la piscine d'eau de mer qui fut la plus grande d'Europe( 66,66m =200 yards). Continuez la plage jusqu'à la base nautique sud qui jouxte un complexe hôtelier et de thalassothérapie. Les amoureux du
spectacle de la mer pourront faire une halte très agréable au bar de cet établissement.

(Toilettes : 1 - sur la plage juste après le plongeoir, 2 - au niveau du poste de surveillance (mi-chemin du parcours), 3 - en direction du complexe sur le parking voiture).






Variantes

1 Parcours nature
: pour profiter encore plus de l'air du large, continuer en bord de mer pour rejoindre, à 3 Km, Stella-Plage.

2 Parcours patrimoine
: Complexe hôtelier vers le Palais de l'Europe environ 2,3 km
(découverte de l'architecture locale et de bâtiments inscrits à l'inventaire des monuments historiques).
Remonter de la plage sur la digue tout de suite après les dernières cabines (emprunter la rampe bétonnée de la Base nautique sud). Prendre en face l'avenue de Verdun bordée de charmantes petites maisons de vacances.
Tourner à gauche, rue de Béchu, traverser le grand boulevard pour prendre en face la rue de Metz ; vous apprécierez une exceptionnelle maison jaune Art Déco de 1927 due à Horace Pouillet.
Continuer cette rue, passer le long d'un jardin public, vous arrivez devant le Marché Couvert* (1927-1932), architecture importante d'Henri - Léon Bloch, en demie-lune, qui enjambe la rue Jean Monnet et qui offre une double
perspective sur la mer et sur le jardin d'Ypres. Dans cette direction, non loin de là sur la droite, vous apercevrez la villa "le Castel"* (1904) créée par Henri Valette, de caractère neo-médiéval, avec sa haute tourelle tournée vers la
mer ; c'est la première construction de l'ancienne grande rue.
Vous voyez maintenant la Poste*(1925) de J.Boissel avec son clocheton, réminiscence d'une ancienne chapelle aux intéressantes ferronneries. Tourner à droite rue Saint Louis, au carrefour suivant, à la hauteur du 65 rue de
Moscou remarquez la villa "Pomme d'Api"*(1923) qui fut celle de l'architecte Louis Quételart. Il y réalise l'exploit architectural d'une maison maximale dans un minimum de surface avec jardinet.
Continuer en direction du boulevard Daloz, à votre droite la villa bleue "les Mutins"*(1925), une réalisation emblématique de l'architecte Quételart. Juste en face, Anatole Bienaimé à conçu dès 1903 la villa
"le roi d'Ys" très typique avec ses pans de bois.
Traverser maintenant le boulevard pour prendre en face  l'avenue de la Paix, avant l'église, et découvrir la villa "Tata Ice"* (1926) de l'architecte Horace Pouillet, étonnante architecture qui peut faire penser au style cubiste
d'inspiration Tchèque.
Prendre l'avenue de la Reine Victoria, vous arrivez devant les villas "Karidja" et"Gleenwood"*(1927) d'Horace Pouillet, bel exemple d'architecture symétrique dite de style paquebot.Au passage, profitez de la vue sur le jardin
d'Ypres avec, en fond, la villa «le petit château»*(1910). L'imposante construction de l'Hôtel de ville*(1931) imaginée par les architectes Louis Debrouwer et Pierre Drobecq attirera votre attention, elle est construite en pierre de
pays avec son beffroi de 38 m de style Windsor ou plus largement anglo-normand.
Continuer avenue des Pyroles, reprendre à droite avenue des Pins puis la première à gauche avenue du Paradis Thérèse, vous arrivez dans un quartier de somptueuses demeures, dans ce «grand jardin de la manche»
l'architecte Louis Quételard a décliné son style architectural sur différentes villas entre 1926 et 1928 ; reprendre la première à gauche, avenue du Maréchal Joffre laisser à gauche l'école pour prendre l'avenue des Troënes, vous
arrivez sur le côté du Palais de l'Europe et au Casino.
Le Palais de l'Europe entouré de ses jardins (office de tourisme-lieu d'expositions) est une belle architecture qui remplace le château Daloz du notaire qui acquit en 1837 le domaine du Touquet. En face l'Hermitage ancien hôtel
de prestige transformé en habitations, au rond point le Centre sportif édifié autour d'une jolie architecture. L'école Hôtelière présente une architecture marquante d'une époque (1972), dite en "pomme de pin".
Après avoir remonté l'élégante avenue du Verger avec ses belles boutiques d'art, passez devant le grand palace "Westminster"  témoin d'un certain art de vivre.





Chemins pour le retour
Variantes :

A Retour rapide
. Palais de l'Europe vers la Base nautique nord, environ 2 km

B Retour avec déambulation citadine, environ 2,3km

C Parcours "l'esprit de la forêt", environ 5 km

A Retour rapide à la Base nautique nord

Prendre à droite après le Westminster, l'avenue des phares, après avoir apprécié quelques beaux magasins installés dans des immeubles de qualité ; regardez à gauche, la villa "Bic en coin"*(1925) de l'architecte Louis Quételart, une architecture originale au style marqué ; à droite vous apercevez le phare à feux tournants (1949) du même architecte. Un peu plus loin, remarquez deux petites maisons de style colonial en boispuis, au rond point, reprendre en face le boulevard Daloz avec en point de mire le bateau de pêche vert Bl195780 "ma Josy" ; prendre à gauche et longer à nouveau la baie de Canche en direction de la Base nautique nord, point de départ.


B Retour avec déambulation rue Saint Jean vers la Base nautique nord
Continuer l'avenue du Verger et prendre légèrement à gauche du jardin orné d'une oeuvre contemporaine métallique, à votre gauche se dresse le Village Suisse, qui surplombe les commerces, avec une villa d'esprit neo-médiéval construite en 1906 par l'architecte Bertrand pour le magistrat Perret-Maisonneuve. Croiser le boulevard Daloz pour arriver rue saint Jean, centre névralgique incontournable pour le lèche-vitrine et les commerces de restauration, vous avez certainement entendu parler du "Chat Bleu" (chocolats), des "Sports", des spécialités (welsch, potjevelsh, haddock poché,et des célébres moules-frites).
Au sortir de la rue et des immeubles, prendre à droite le boulevard puis l'avenue jean Bart toujours tout droit jusqu'à la Base nautique nord.


C Parcours "l'esprit de la forêt"
Un continuum depuis le Palais de l'Europe jusqu'à la base nautique nord.
Prendre à gauche du lycée Hôtelier, l'avenue du Château, belle avenue de forêt, qui vous permettra d'admirer quelques beaux spécimens de chênes, peupliers du canada ,frênes,tilleuls, pins maritime ou pins des landes (espèce pionnière au Touquet). Aller jusqu'au musée (statues contemporaines extérieures) pour revenir ensuite sur vos pas et prendre à droite l'avenue Marie-Louise puis à gauche l'avenue Sanguet puis à droite l'avenue louis Quételart qui mène tout droit au Centre équestre pour y découvrir la race boulonnaise ainsi que le centre des poneys qui font le bonheur des enfants. Un retour tranquille par le boulevard de la Canche et ses beaux points de vue sur la baie pour arriver au centre nautique nord, terme du parcours.
*les villas mentionnées sont tirées de l'inventaire de l'architecture Touquettoise effectuée par Richard Klein pour l'institut Français d'Architecture en 1993 qui compte 347 édifices inventoriés ; elles ne sont pas ouvertes au public,
les apprécier c'est aussi les respecter.



en savoir plus

www.letouquet.com