Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / Languedoc-Roussillon

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Au coeur du Causse Méjean

 

 


Randonnées sur le Causse Méjean (2)

Ce sont trois randonnées pour découvrir le centre et le sud-est du Causse Méjean qui vous sont proposées. Chacun de ces chemins choisit, à un moment où à un autre, de s'affranchir des parcours balisés (peu nombreux) et invite, sans trop de risque, à évoluer en toute liberté sur l"immensité du Causse. Ce vaste plateau calcaire, aride et dénudé, constitue le plus haut des grands causses avec une altitude variant de 800 à 1247m, au sommet du mont Gargo. Véritable forteresse naturelle dominant les gorges du Tarn, du Tarnon et de la Jonte, ce plateau karstique requiert quelque attention dans la manière de l’aborder. D’abord, si on le parcourt en saison chaude, il faut être prévoyant en eau car hormis la traversée de rares hameaux, il n’y a aucune possibilité de trouver de l’eau en surface, même les dolines sont sèches. En effet l’élément liquide s’infiltre dans les failles du plateau et ressurgit quelques 600m plus bas dans les gorges avoisinantes. Toujours en période d’été, il faut accorder beaucoup de vigilance à l’état du ciel qui évolue très rapidement. La proximité du Mont Aigoual (17km environ) nous rappelle que nous sommes sur la ligne de rencontre des influences méditerranéennes et océaniques et que le tourment météorologique est ici permanent. Même si nous ne sommes pas dans les Cévennes, les épisodes "cévenol“ n’y sont pas inconnus. Rien d’alarmant toutefois mais le pays est aussi rude qu’il est beau et l’immensité de ce plateau dénudé invite à l’humilité et à la prudence. Pour l’avoir parcouru en janvier et en août, il semble que le printemps soit à privilégier mais chaque saison fait un Causse différent et c’est affaire de choix…
J’ai choisi de séjourner à L’Hom, au sud-est du plateau, accessible par le col de Perjuret depuis la jolie cité de Meyrueis. L’endroit est stratégique car traversé par le Gr de Pays du Tour du Causse Méjean qui passe à la porte du Gîte tenu par Martine et Bernard Turc qui savent vous accueillir avec infiniment d’attention et de discrétion dans un cadre confortable et reposant. C’est l’assurance, au terme d’une rude journée de marche, de passer un bon moment de convivialité, d’échange et de découverte autour de l’excellente cuisine caussenarde servie par Martine Turc. Un grand merci pour leur accueil et leur gentillesse de tous les instants.

 

Gîte d’étape/chambre d’hôtes
Martine Turc
L’Hom
48400 Fraissinet-de-Fourques
04 66 45 66 14

Chacun des circuits proposés est aisément praticable, la randonnée sur le causse ne présentant pas de difficultés (dénivelée faible) avec un terrain facile, des possibilités d’évolution hors chemin illimitées et toujours une vision large et lointaine facilitant l’orientation. On peut en effet deviner sans difficulté un lieu à rejoindre situé à une demi-heure de marche, tant le regard porte loin. A l’inverse nombre de chemins s’avèrent sans issue car desservant une lavogne ( réserve d’eau pour les animaux) ou une doline ( emprise de terre cultivée nichée dans les courbes du plateau). Les chemins, s’ils apparaissent nombreux, ne mènent donc pas tous à bon port et une grande vigilance s’impose dans la lecture de carte et l’orientation. On randonne donc sur le Causse, bien équipé et, surtout, bien pourvu en eau.


Randonnée 2 Au coeur du Causse Méjean

Le second parcours, le plus long, se déroule sur environ 30 km (7h30mn) et permet d’appréhender le sud et la partie centrale du Causse avec en particulier le passage sous la Serre de Pauparelle, la découverte des hameaux de Drigas et Hures, la rencontre aves les chevaux de Przewalski, au Villaret pour, enfin, admirer le mas de la Bégude Blanche, magnifiquement restauré avant de regagner Galy (buvette !) et de parcourir l’intelligent sentier d’interprétation réalisé par le Parc National des Cévennes avant de rallier L’Hom.

Le départ se fait par le haut du gîte d’étape de L’Hom, en utilisant le sentier d’interprétation réalisé par le Parc National des Cévennes.
00.00 Départ du gîte en prenant le chemin haut qui part sur la droite. On voit sur la gauche un “ferradou’ en bois qui servait au ferrage des animaux.
04mn00 A la fourche, prendre à droite.
07mn00 A droite, à la fourche, on pénètre (gratuitement !) dans le chaos de “Nîmes-le-Vieux“.
15mn00 Franchissement d’une clôture ; on évolue dans l’univers étrange et mystérieux des dolomies.
23mn00 Passage canadien sur clôture.
41mn00 Arrivée à Galy ; franchir le portillon en bois pour descendre, traverser le hameau et récupérer la petite route goudronnée.
47mn00 On suit la route en orientation S-SW.
54mn00 Croisement avec le GR 60 ; tourner à droite pour suivre le GR 60 vers l’ouest.
Chemin faisant, on approche d’une forêt de pins noirs d’Autriche, seuls arbres ayant pu s’acclimater sur le Causse et on laisse sur la droite la grande draille qui traverse le Méjean du nord au sud.
01h01mn Franchissement d’une barrière métallique.
01h05mn On laisse le GR 60 filer tout droit et l’on tourne à gauche pour aller rejoindre la pointe de la forêt. on suit le marquage rouge/jaune.
01h10mn Le chemin affleure la lisière de la forêt.
01h13mn Passage canadien sur clôture.
01h16mn Franchissement de clôture. On arrive sur un hameau ruiné, Mielgues dont un bâtiment, l’ancienne laiterie, est restauré extérieurement. Les constructions les plus dégradés permettent de comprendre le mode de construction en voûte pleine, sans élément de bois. Le chemin se poursuit vers Aures.
01h25mn Franchissement d’une clôture ; on récupère la route goudronnée qui file vers le SW en traversant rapidement Aures, sans grand intérêt.
01h44mn Passage d’un collet.
01h47mn On est sur le rebord du Causse et le regard plonge dans la vallée vers Salvinsac, 350m en contrebas.
01h50mn Le hameau restauré de Frépestel est en vue ; on le laisse en contrebas.
02h00 Le GR de Pays part en sifflet en suivant la ligne électrique ; on l’abandonne et l’on reste sur la route avec pour objectif de contourner la Serre de Pauparelle par le nord.
02h12mn Alors que l’on a en vue, en contrebas sur la droite, le hameau de la Citerne, on prend le chemin bien marqué qui part à gauche de la route. On en devine le tracé qui s’élève sur le flanc nord de la Serre de Pauparelle en la contournant par la droite.
02h14mn On franchit une culture et le chemin commence à s’élever plein ouest et l’on s’attache à marcher le long de la clôture, à main droite.
02h22mn On franchit le point haut avant de basculer sur l’autre versant.
02h28mn Récupération d’un beau chemin qui descend du sommet ; on l’emprunte sur la droite.
02h38mn On arrive pile sur le GR 6 que l’on prend sur la droite.
02h45mn Croix de la Croisette.
02H48mn Au gros poteau indicateur en pierre, on laisse le GR 6 et l’on prend le Camin Ferrat en direction de Drigas.
03H00mn Pause réparatrice à l’ombre d’un arbuste (rare)…
03h10mn Franchissement d’une clôture.
03h12mn Traversée de la route et l’on va droit devant soi.
03h14mn Intéressant menhir sur la gauche.
03h22mn On quitte la route et l’on prend le beau chemin bien marqué qui s’élève régulièrement.
03h37mn Passage d’un collet avant de basculer dans une vaste dépression avec un chemin toujours très bien tracé ; au lointain, on devine le village de Drigas.
03h40mn Franchissement d’une clôture.
03h43mn Fourche, on continue tout droit.
03h46mn On rejoint la pointe d’un bois et l’on suit le chemin bien marqué.
03h48mn Fourche, on ignore le chemin qui part à droite. Au loin, vers l’est, on devine les ruines d’un moulin à vent.
03h49mn Franchissement d’une clôture.
03h58mn Fourche, on ignore le chemin de gauche.
04h05mn Un bonne montée permet le franchissement de la Serre Caoujac (beau cairn à gauche).
04h19mn Arrivée à Drigas. Dans le village suivre le marquage en tournant à droite.
04h21mn On traverse le village composé de belles maisons et fermes, heureuses combinaisons calcaires de pierres sèches et de lauzes.
04h23mn On sort de Drigas au niveau d’une croix et d’un bâtiment agricole contemporain.
04h25mn Raccordement avec une autre piste, suivre le marquage rouge/jaune vers l’est.
04h36mn Traversée d’une carrière.
04h38mn Au niveau d’une petite croix, passage canadien ; en point de mire, Hures et le clocher de son église.
04h45mn Nouveau passage canadien.
04h49mn Arrivée à Hures ; on peut y voir une des rares églises du Causse, bien intégrée dans l’architecture caussenarde. L'église de Hures, déjà citée en 1287, fut un prieuré dépendant du monastère de Sainte-Enimie ; on abandonne le PR pour suivre SE la route (D63) qui mène au Villaret. Un cheminement facile est possible sur le bas-côté de la route.
05h18mn  Après être passé devant le mas très restauré du Villaret et avoir longé le grillage qui protège l’élevage de chevaux de Przewalski, on arrive à la Croix du Villaret.
05h22mn Entrée dans l’enclos (porte très lourde), avec toute les précautions nécessaires pour ne pas déranger les chevaux. On s’engage sur beau chemin.
05h35mn Entrée dans la forêt.
05h37mn Intersection, tourner à gauche.
05h48mn La Bégude Blanche, magnifique ferme caussenarde en cours de restauration (bien avancée).
05h53mn Raccordement avec le GR 60 : tourner à droite pour remonter dans la forêt.
05h55mn Raidillon qui mène à un collet.
06h10mn Sortie partielle de la forêt. Une fois complètement sorti de celle-ci, on file tout droit en ignorant le petit chemin qui retourne dans le bois par la gauche.
06h17mn Franchissement de clôture ; on contourne par la droite le “ Plos de las Conques“.
06h28mn Fourche ; ignorer le chemin qui part à droite.
06h30mn Clôture avec passage canadien.
06h38mn Croisée de chemins ; on va droit devant vers Galy, en ignorant celui qui part à droite (utilisé au matin).
06h42mn Barrière métallique.
06h45mn Franchissement de clôture ; on reprend la route qui mène à Galy où il y a une buvette !
06h55mn Traversée de Galy pour rejoindre la petite porte en bois, puis tourner à droite pour revenir à L’Hom par la partie basse du chemin d’interprétation.
07h15mn Arrivée au Gîte de L’Hom et fin de la randonnée.