Accueil / Randonnée pédestre / Espagne / CATALOGNE

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Puigmal par Nùria

 

 

Vall de Nùria

Une île au cœur de Pyrénées

Nùria est une île ! Une île et un sanctuaire en pleine montagne, posés à 2000 m d'altitude et entourés d"une chaîne de hauts sommets qui, entre 2500 et 2913 m, viennent l’enserrer, la préserver.



Le Sanctuaire de Nùria, quelques repères historiques

L’origine de ce mythique sanctuaire catalan niché au plus profond du massif montagneux vient de la légende de Saint Gil (Gilles), moine bénédictin qui évangélisa les rares populations de bergers qui guidaient leurs troupeaux en ces lieux désolés, au cours du 7ème siècle.
Les Wisigoths, peu favorables à son enseignement, l’amenèrent à quitter les lieux, ce que le saint homme, non sans, au préalable, avoir enterré les objets de son culte, à savoir un chaudron, une croix et une statue sculptée de la Vierge ; le chaudron lui servant à préparer le repas autour du quel, au fond de sa grotte, il réunissait les bergers pour les évangéliser.
Les siècles passèrent jusqu’à ce que Saint Amédée fit le voyage depuis la Dalmatie, suite à l’apparition d’un ange l’enjoignant à rejoindre le « ports de Nùria » pour y creuser le sol et retrouver les saintes reliques laissées par saint Gil.
Une fois sur place, il édifie une chapelle en 1073 mais, chaque chose devant se dérouler en son temps, c’est en 1079, peu après le départ de Saint Amédée que furent retrouvées les reliques par la vertu d’un taureau qui foulait obstinément le sol. L’endroit désigné renfermait le chaudron, la croix et la statue de la Vierge. A partir de ce moment, les miracles se multiplient et les pèlerins affluent ; Nùria devient un sanctuaire considérable cher au cœur des Catalans. Ceci explique l’importance considérable du site, tel que l’on peut le découvrir aujourd’hui.


Pour y accéder, autrement que par les chemins de montagne, un extraordinaire train à crémaillère grimpe les quelques 1000 mètres de dénivelé qui séparent Nùria (alt. 1967 m) de son port, de sa gare de départ, à Ribes de Freser (alt. 950 m). Sur son parcours, une gare intermédiaire, à Queralbs (alt. 1220 m) ravissant village de piémont, laisse le choix d’y faire étape et d’achever l’ascension vers le sanctuaire de Nùria par le « cami ramader », le vieux chemin des pèlerins qui à travers gorges profondes et à-pics vertigineux permet une approche pédestre du site et d’en mieux apprécier l’accessibilité relative !

Pour le séjour
www.valldenuria.com


  D’autres accès plus  classiques pour les randonneurs permettent d’accéder à Nùria par les vallées qui rayonnent d’est en ouest.

Par l’ouest
-1    A partir de Valcebollère  (alt. 1490 m) et par le Puigmal (alt. 2913 m)
-2    A partir d’Er (alt. 1365 m) et par le col de Segalera (alt. 2185 m)

Par le Nord-Ouest
-3    A partir de LLo (alt. 1430 m) et par le col de Finestrelles (alt. 2604 m)

Par le Nord
-4    A partir d’Eyne (alt. 1574 m), par le col d’Eyne ou de Nùria (alt. 2684 m)
-5    A partir de Prats Balaguer (alt. 1309 m) et par le Col de Noufonts (alt. 2658 m)
-6    A partir de Toès (alt. 818 m) par la vallée de la Carançà et par le col de Noucreus (alt. 2775 m)

Par le Nord-Est
-7    A partir de la station de Vallter, par le Refuge d’Ull de Ter (alt. 2220 m) puis par les cols de la     Marana (alt 2523m) et de Tirapits et enfin Noucreus

Par l’Est
-8    A partir de la station de Vallter, par le Refuge d’Ull de Ter (alt. 2220 m) puis par le col de la     Marana (alt 2523m) et et la Coma de Freser*


Il s’agit là des voies principales et il existe bien sûr un certain nombre de variantes.
Ainsi, depuis Queralbs, il est possible de monter en voiture par une belle piste aboutissant à la Collada de Fontalba (alt. 2075m) et d’accéder aisément à Nùria en 1h35 de marche sans difficulté particulière.


Randonnée  Collada de Fontalba - Nuria, par le Puigmal

Jour 1

Cette voie d’accès présente l’originalité d’être la seule à permettre un accès d’altitude avec un véhicule tout en préservant (?) l’intégrité des lieux. Ainsi, l’accès à l’aire de stationnement à la collada de Fontalba se fait depuis Queralbs, que l’on rejoint par la route montant de Ribes de Freser, au sud.

Ribes de Freser est une charmante station située à 950 m d’altitude au déboché de la rivière Freser qui prend source dans le cirque de Nùria. Ainsi Ribes abrite une unité de protection d’eau minérale de grande qualité. C’est de Ribes que part le train à crémaillère, seul moyen mécanique de liaison directe avec le sanctuaire de Nùria.
On traverse donc Ribes pour aller par certaines rues tortueuses vers le nord en empruntant le GIV-5217 en direction de Queralbs. La route s’élève rapidement dans la vallée, traverse le hameau de Rialb puis fait un virage franc à 180° au niveau de la Farga (ancienne forge) pour continuer à s’élever en direction S-SW jusqu’au passage à niveau du train, que l’on franchit. Une fois dans Queralbs (1205 m), si le timing de la randonnée n’est pas trop serré, on peut prendre le temps de parcourir ce joli village de piémont à l’architecture montagnarde affirmée et qui abrite une jolie église romane.
Pour monter à la Collada de Fontalba, on tourne, dés l’entrée du village à 180° pour gravir la belle piste, large et bien tracée qui mène vers l’aire de stationnement.
On peut s’étonner de l’importance de cette piste, peu fréquentée et surtout utilisée par les bergers et les chasseurs ; en effet, il faillit y avoir en ces lieux, une station de ski, sur le flanc sud du Puigmal, dans les années 95. Les premiers tronçons des poteaux devant porter les télésièges étaient au sol à cette époque. Il n’en a rien été et c’est tant mieux ! Seul souvenir, cette piste bien pratique, seule entaille dans ce site inaccessible sauf par les voies traditionnelles, réservées à l’homme et au mulet…
On oublie donc le véhicule sur l’aire de stationnement (2075m)
    00.00 - Sortie de l’aire, on oublie le sentier bien marqué qui part en combe vers l’ouest en direction de Nùria pour prendre le chemin peu marqué, légèrement orienté SW et qui évolue en croupe en s’élevant de manière très progressive. vers 2200m, le sentier prend une orientation NW jusqu’à contourner, par la gauche, la cime de la Dou qui culmine à 2471m. On est alors en surplomb de la source de Fontalba (invisible à nos yeux).
    00.40 – On passe un petit col par un chemin peu marqué vers 2290m pour gripmer progressivement vers 2500m
    01.05 – Dôme du Borrut duquel on a maintenant la vue sur la cime très érodée du Puigmal d’Err au NE. On redescend légèrement vers 2450m pour passer le large col de Fontalba, véritable porte d’accès au Puimal.
Le sentier orienté NW cairné et mieux marqué monte plus vigoureusement jusque 2675m
    01.55 - Pause relative sur un plat avant d’attaquer, dans une série de lacets plus rapprochés, le sommet mal défini du Puigmal
    03.00 - C’est finalement la croix métallique qui confirme que le sommet est atteint, soit 2910m ; on profite alors d’un appréciable panorama depuis le second plus haut sommet des Pyrénées-Orientales


La descente (environ 02h30) sur Nùria ne pose pas de véritable difficulté, puisque l’on va suivre, dés qu’il sera visible, le cours d’eau qui dévale jusqu’au sanctuaire.
On emprunt le Cami Viel en continuant à se diriger vers le N et en ignorant la « nouvelle » sente qui descend assez raide vers le NE. On suit la crête en léger contrebas pour amorcer la descente vers 2800m, à droite au NE. On franchit le torrent de l’Embut avant d’arriver à un poteau métallique.
La descente est raide et pierreuse. A la convergence des torrents, on aperçoit un pluviomètre sur la droite. La descente continue en longeant la rivière par la gauche, puis par la droite après un franchissement.
Vers 2200m, on aborde un grand plat où l’on prend le chemin qui s’engage nettement à l’est et l’on oublie le chemin qui remonte au NE vers Finestrelles. Le chemin se prolonge, en courbe de niveau par le Pla de l’Ortigua puis par quelques lacets rapides, on rejoint la fin de la vallée de Finestrelles et l’on découvre enfin le sanctuaire et la station de Vall de Nùria.

Jour 2

Nùria -Collada de Fontalba par la serra de la Coma del Clot et le pic de Fontnegra


Cet itinéraire permet de mêler les eaux noires et blanches des fontaines (Fontalba/Fontnegra) qui irriguent ces belles montagnes. Pour revenir au point de départ, voici une variante en boucle qui permet d’explorer les sentiers de crêtes qui suivent le cirque de la Coma del Clot.
Départ du sanctuaire. On traverse la voie ferrée pour suivre la piste (chemin de croix !) qui monte à l’Alberg (2122m).
Passée l’Alberg et son joli point de vue, prendre le chemin qui monte au nord puis tourne rapidement vers la droite par un sentier qui s’inscrit en courbe de niveau. On rejoint ainsi le fond de la vallée irriguée par la Fontnegra. On passe le rivière le plus en amont possible (attention aux chemins de vaches qui ne mènent nulle part) pour prendre sur l’autre rive ( vers 2200m) un sentier qui s’élève franchement au sud, pour s’arrondir SE, tout en montant vigoureusement jusqu’à 2400m.
On traverse un dôme parfaitement désertique, sans autre point de repère que le verrou que constitue, au N, le Pic de Fontnegra, à 2722m.
C’est donc vers le nord que l’on se redresse pour franchir les 2500m et laisser, vers 2560m le sentier qui part NE vers le col de Torreneules. On suit alors la crête en courbe de niveau, en léger contrebas, jusqu’à la cime de la Coma del Clot (2726m) que l’on laisse sur la droite.
Arrivé en fond de combe, le chemin prend naturellement une orientation W pour rallier le Pic de la Pala (2477m).
On amorce une légère descente pour passer le Pic de l’Aliga à 2428m.
Le sentier descend maintenant plus franchement par une série de lacets plus rapprochés, jusqu’à rejoindre, vers 2300m, la piste bien marquée qui ramène à l’Alberg et que l’on prend en tournant à gauche. On suit maintenant une large piste facile jusqu’à l’Alberg puis, de là, descente directe sur le sanctuaire. On traverse le site (1960m) puis l’on passe devant la chapelle Sant Gil.
Longer la lac jusqu’à la retenue ; de là on prend le chemin qui s’élève franchement, à droite vers le sud jusqu’à la croix d’En Riba. Suivre maintenant la direction de Fontalba, légèrement vers l’E puis à nouveau plein sud. L’évolution se fait sur un beau sentier ombragé en courbe de niveau, en longeant, sur la gauche, les gorges de Nùria où il est possible d’apercevoir le train à crémaillère annoncé par un sifflet strident.
L’itinéraire s’engage sous le Roc de la Fita (2300m) sur la droite puis tourne franchement à droite pour s’engager dans la très belle combe de Fontalba, au milieu de laquelle coule en cascade brillante Font Alba, la bien nommée !
 Le chemin s’achève sans autre complication en terminant de boucler la combe pour aboutir à la Collada de Fontalbanotre point de départ.