Accueil / Randonnée pédestre / Espagne / CATALOGNE

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Vall de Nuria


Vall de Nuria
Circuit de 2 journées au départ de Vallter

Un grand classique sur deux journées : Refuge de Ull de Ter - Vall de Nuria par les pics du Batiments et de l'Infern – retour à Ull de Ter par le cami dels Enginyers et la coma de Freser.
Venant de France, on franchit la frontière au col d"Ares, qui surplombe Prats de Mollo puis l’on rejoint Camprodon et enfin Setcases avant d’attaquer la montée vers la station de Vall Ter où l’on peut stationner son véhicule dans la dernière boucle.


Journée 1
Parking de Vall Ter – Nuria par le pic de l’Infern

00.00mn Altitude 2009m On voit le panneau qui indique la direction du refuge de Ull de Ter. C’est le deuxième construit en ces lieux ; en effet, un premier refuge fut érigé en 1909, à l’altitude de 2393m dont il ne reste malheureusement que quelques ruines. En effet, son architecture en voûte s’inspirait de l’esprit Noucentiste qui prévalait alors. Le refuge que nous rencontrons aujourd’hui à l’altitude de 2220m date de 1959.
00.12mn Franchissement d’une passerelle en bois pour évoluer sur la rive gauche du ruisseau sans nom (?).
00.20mn On rejoint le refuge par un joyeux fouillis de sentiers qui tous convergent au pied de l’édifice. On progresse résolument vers l’ouest sur un vaste faux-plat herbeux (piste de ski) et l’on se dirige vers le col de la Marrana.
00.34mn On se sépare de la piste de ski au niveau des palissades pour avancer tout droit sur un sentier bien marqué.
00.50mn On est en fond de combe, dominé sur la gauche par le massif Gra de Fajol (Grain de sarrasin) qui culmine à 2712m. On distingue nettement la piste qui va permettre de franchir le col de la Marrana ;
01h08mn Col de la Marrana, à l’altitude de 2529m ; beau point de vue sur le programme de la journée avec, à main droite, au NW, le pic dels Bastiments (également nommé pic dels Gegants) suivi d’une belle ligne de crête qui mène au pic de l’Infern en passant par le pic de Freser. La vaste dépression que l’on a devant soi, débouche à son extrémité ouest au col de Tirrapits (2783m), cependant qu’à gauche s’enfonce plein sud la large coma de Freser.
Cap au NW donc, vers le pic dels Batiments, massif débonnaire qui culmine à 2883m, par un chemin bien marqué puis cairné que l’on devine jusqu’au sommet.
01h55mn Arrivée au sommet du pic dels Batiments. On domine le cirque de Baciver avec son étang parfaitement rond. Du pic, il faut maintenant suivre, tant bien que mal, un parcours en ligne de crête en évoluant plein ouest avec en point de mire, les pics de la Vaca qui se tiennent sur la droite du col de Tirrapits.
02h00mn On atteint une petite sommité avant de perdre environ 150m d’altitude.
02h55mn Collada de la coma Mitjana. Il faut prendre à gauche la piste en courbe de niveau, bien marquée. On rejoint ensuite le Pic de Freser en direction du SW.
03h05mn On continue d’évoluer en crête sur un sentier peu marqué qui réclame une certaine vigilance.
03h35mn Passage en plat bien cairné, on file plein ouest par une piste bien visible vers les pics de la Vaca.
03h40mn Jonction avec le chemin en provenance du col de Tirrapits ; on suit la direction qui mène au premier pic de la Vaca inférieur (2820m) suivi d’un petit col qui précède le pic de la Vaca supérieur (2826m).
03h56mn On est au niveau du porteil de la Vaca, un panneau au sol indique : Coma de Vaca, gauche, Caranca, à droite.
Une fois passé le second pic de la Vaca, le chemin, mieux marqué, évolue en courbe de niveau jusqu’à parvenir au pied pic de la Fossa dels Gegants et arriver au col des Nou Creus, impossible à manquer aves ses émouvantes croix plantées dans la roche et qui rappellent selon différentes légendes, le sort funeste de pèlerins ou de bonnes sœurs qui auraient péri en ces lieux fort peu hospitaliers en cas de mauvais temps…
Du col on bascule à gauche pour descendre plein sud sur le sanctuaire de Vall de Nuria par un sentier raide mais bien marqué. On parcourt la jaca de Dalt avant de rejoindre, sur la gauche le joli torrent de Molleres.
05h35mn Raccordement avec l’autre chemin de descente en provenance du col de Nou Fonts.
05h40mn Franchissement du ruisseau par une passerelle en bois toujours un peu effondré malgré de régulières réparations…
06h10mn Arrivée au sanctuaire de ND de Nuria
.

http://www.valldenuria.com/website_valldenuria/cat/index.asp

Journée 2
Sanctuaire de ND de Nuria - Parking de Vall Ter, par la coma de Freser

00.00mn On sort par la gare du train à crémaillère et l’on traverse la voie ferrée pour récupérer, en haut du talus, le chemin de croix (impossible à manquer !) qui part vers la droite, plein sud. Rapidement, on domine, à main droite, les gorges de Nuria.
00.10mn Au niveau de la XIII° station du chemin de croix, on quitte le chemin pour prendre, sur la droite, le cami dels enginyers (cabane de Pédrisses), indiqué par un panneau. Chemin faisant, on passe sous l’albergue, auberge de la jeunesse et gîte de randonnée, belle construction implantée sous le pic de l’Aliga, à 2120m d’altitude.
00.40mn Après avoir suivi la combe de Fontanegra, on parvient à un petit pont de pierre qu’il faut franchir.
00.52mn Le chemin tourne nettement à gauche une fois atteinte la pointe de Pédrisses où un panneau indique la direction de la coma de Vaca avec un temps de marche qui semble optimiste… Le chemin facile et bien marqué se poursuit en courbe de niveau et dévoile, côté droit, si le temps est favorable une vue somptueuse sur la vallée des gorges de Freser. Au-dessus, côté gauche, se profilent les ruines de la cabane de Pédrisses. Le chemin aborde ensuite une zone rocheuse assez abrupte et longue au cours de laquelle il faut franchir pas moins de 5 torrents de montagne, plus ou moins abondants selon la saison. Successivement on rencontre donc le torrent de la Bauma (01h32mn), le torrent del Horts de Guardiola (01h39mn), le torrent de la Molsor (02h02mn), le torrent de Malinfern (02h45mn), le cinquième étant anonyme…
02h57mn Premier collet herbeux qui précède le coll dels Homes (2138m)
03h13mn Coll dels Homes après lequel la piste engage sa descente.
03h43mn Refuge de la coma de Vaca (Gardé en été, étage accessible hors-saison). C’est un lieu d’eau, vaste plaine de confluence, bordée à droite par le sombre pic de Balandrau, ouverte au nord vers la large coma de Freser, recueillant sur la gauche les eaux en provenance de la coma de Freser et du Torreneules.
Quittant la zone du refuge, on peut chercher la passerelle métallique, légèrement en retrait sur la droite ou choisir de passer à gué, ce qui reste un prise de risque modérée…
Cela fait et les chaussures rafraîchies, on remonte le torrent de Freser côté droit, soit par la rive gauche. On a en face soi le pic dels Batiments qui verrouille la coma et il suffit de marcher droit devant soi pour atteindre obligatoirement le chemin en provenance du col de la Marrana, dissimulé sur la gauche par le Gra de Fajol. On évolue donc sur une variante du GR, le 11.7 en l’occurrence, bien marqué sur les 4/5ème du parcours.
04h28mn Passage d’un premier ressaut (Estret de Fresers) avec une belle cascade. le chemin bien lisible, s’élève progressivement, sans difficulté particulière.
04h42mn Fourche sans marquage, pas d’inquiétude, les deux se rejoignent, mais c’est celui de gauche le bon !
Progressivement le marquage nous éloigne du cours du torrent pour nous faire progresser sans chemin vraiment marqué en direction Nord est. Le marquage du Gr devient fantaisiste, voire incohérent.
05h38mn Avec un peu de chance, on arrive au petit laquet qui borde le chemin transversal qui va nous ramener au col de la Marrana. On évolue sur le GR 11.
05h54mn Passage du col de la Marrana et l’on engage la descente par le chemin pris à l’aller en direction du refuge d’Ull de Ter.
06h23mn Jonction avec les pistes de skis au niveau des palissades en bois.
06h34mn Refuge d’Ull de Ter.
06h55mn Arrivée au parking et fin de cette toujours très belle randonnée…

 

Le Sanctuaire de Nùria, quelques repères historiques

L’origine de ce mythique sanctuaire catalan niché au plus profond du massif montagneux vient de la légende de Saint Gil (Gilles), moine bénédictin qui évangélisa les rares populations de bergers qui guidaient leurs troupeaux en ces lieux désolés, au cours du 7ème siècle.
Les Wisigoths, peu favorables à son enseignement, l’amenèrent à quitter les lieux, ce que le saint homme, non sans, au préalable, avoir enterré les objets de son culte, à savoir un chaudron, une croix et une statue sculptée de la Vierge ; le chaudron lui servant à préparer le repas autour du quel, au fond de sa grotte, il réunissait les bergers pour les évangéliser.
Les siècles passèrent jusqu’à ce que Saint Amédée fit le voyage depuis la Dalmatie, suite à l’apparition d’un ange l’enjoignant à rejoindre le « ports de Nùria » pour y creuser le sol et retrouver les saintes reliques laissées par saint Gil.
Une fois sur place, il édifie une chapelle en 1073 mais, chaque chose devant se dérouler en son temps, c’est en 1079, peu après le départ de Saint Amédée que furent retrouvées les reliques par la vertu d’un taureau qui foulait obstinément le sol. L’endroit désigné renfermait le chaudron, la croix et la statue de la Vierge. A partir de ce moment, les miracles se multiplient et les pèlerins affluent ; Nùria devient un sanctuaire considérable cher au cœur des Catalans. Ceci explique l’importance considérable du site, tel que l’on peut le découvrir aujourd’hui.