Accueil / Circuit touristique en voiture / Allemagne / Rhénanie - Palatinat

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Sur la route de Heimat

Sur la route de Heimat

 

Sur la route de Heimat
de Mainz à Mainz, en traversant le Hunsrück

Heimat est une oeuvre cinématographique colossale et  maintenant légendaire réalisée entre 1984 et 2000 par Edgar Reitz. Ce sont ainsi plus de 60 heures de film qui racontent l'histoire de l'Allemagne, vue à travers les vies entrecroisées de familles vivant dans le Hunsrück, région rude et pauvre.
C'est à Woppenroth, rebaptisée Schabbach dans le film, que se déroule pour l'essentiel la première partie  de cette oeuvre qui nous mène de la fin de la première guerre mondiale aux années 1980 en suivant la vie de Maria Simon.
Les deuxième et troisième partie se concentrent sur le personnage d'Hermann, fils de Maria, et vont de 1960 à 2000. Ils se déroulent pour une grande part dans la région de Munich avec toutefois de nombreux va-et-vient avec le Hunsrück, qui se traduit en français par « dos de chien ».
C'est une belle région de Rhénanie-Platinat, constituée d'un vaste plateau d'une altitude moyenne de 400m, bordé au nord par la Moselle, au sud par la Nahe et par le Rhin à l'Est.
Ce pays âpre façonne les héros de cette fiction et c'est au travers des collines, des vallées et des nombreux cours d'eau qui arrosent cette contrée que ce circuit de 280 Km, environ,  vous propose  de retrouver les lieux de tournage et les éléments clés  de ce film-fleuve.

www.gemeinde-schabbach.de

Merci à Gaby et Jürgen Hartmann qui nous ont permis la réalisation de ce circuit découverte

Départ de Mainz
Km 00,00    Du centre ville, on remonte Saarstrasse vers Finten, à l'ouest puis l'on prend l'autoroute A60 qui se rapproche des rives du Rhin, pour longer Ingelheim que l' on laisse sur la gauche. Le raccord se fait ensuite avec l'A61 qui contourne Bingen par le sud puis franchit la Nahe qui délimite le Hunsrück. Il faut ensuite quitter l'autoroute pour prendre la direction de Stromberg par la K29 puis la L242.

Km 41,3    On arrive à Stromberg que l'on traverse puis l'on emprunte la L214 et l'on s'élève doucement sur le plateau. Suivre toujours vers l'ouest la B50 qui mène vers Simmern.


Km 67,4    Simmern, c'est la « grande ville » de Heimat.

Siège du district de Rhein-Hunsrück, c'est une cité de 8000 habitants qui a accueilli nombre de huguenots de Lorraine, d'Alsace  et de Flandres après la révocation de l'Edit de Nantes à la fin du XVIIème siècle. Un étonnant baron voleur du nom de Johannes Bückler s'y rendit célèbre, sorte de Robin des Bois moderne ; toutefois, les troupes napoléoliennes mirent fin à ses exploits en 1803.
Simmern est le cadre de nombreuses scènes liées aux déplacements des habitants de Schabbach vers la ville, aux études d'Hermann ou encore à la Bijouterie tenue par Robert et Pauline. On visitera avec intérêt l'église Saint-Stephan avec en particulier un curieux cénotaphe dans la chapelle à droite du Choeur. On quitte Simmern par le sud en prenant la L108 qui croise la L162. Prendre à droite en direction de Sargenroth.

Km 75,6    Juste avant la village, sur un tertre à droite se trouve une charmante petite église blanche,  Nunkirche, entouré d'un cimetière bien particulier. En effet, un certain nombre de tombes, identifiées à l'aide d'une étiquette rose accueillent les sépultures des héros de Heimat. On peut ainsi voir la tombe de la famille Simon, puis celle d'Ernst, enterré seul, on découvre ensuite les tombes d'Edouard et de Lucie, d'Horst, des Wiegand, mélange étonnant de fiction qui provoque l'envie de se recueillir devant des personnages imaginaires. Il faut revenir à la réalité et se diriger maintenant, par la K59 puis le K58 qui traversent un beau paysage vallonné vers le village de Ravengiersburg couronné par une superbe abbatiale.


Km 79,8
    Ravengiersburg ; Saint Nicolas car c'est son nom est un édifice roman, ancien monastère augustin édifié dans les années 1070, avec une belle façade à deux tours, ornée d'une galerie avec  un curieux Christ en mandilion et un second Christ en croix.

C'est dans cette église que situe la scène fameuse de la messe de minuit de 1935, sous la neige et qui réunit catholiques et protestants pour la veillée de Noël. Le village, bien préservé et restauré mérite d'être parcouru à pied.
On redescend la route K58 pour rejoindre, après avoir croisé la L162 que l'on prend sur la droite, Mengerschied.

Km 83 
       Mengerschied est un village des plus typiques du Hunsrück. Il a la particularité d'abriter le salle de danse ou Maria Simon et Otto se déclarent leur amour.

On reprend la L162 vers le SW pour aller vers Woppenroth, toutefois, pas de précipitation, il faut d'abord tourner à gauche et faire un écart indispensable vers Gehlweiler par la K61 ; en effet c'est dans ce village que l'on va trouver la mythique maison de la famille Simon qu'il ne faut donc pas chercher à Woppenroth ! Elle est donc là, telle que vue au cinéma, avec la plaque en marbre posée par Paul Simon. En route pour "Schabbach"  maintenant et l'on arrive à Woppenroth.

Km 90  
      A Woppenroth, on retrouve la place du village, l'église, l'auberge, tous lieux familiers  du tournage, dans un village finalement peu promoteur de l'image Heimat qui n'est pas spécialement mise en avant, à part la pierre sculptée devant l'église ; c'est dans cette même église que le jeune Hermann hurle sa douleur de la séparation avec Klärchen, en faisant vibrer  l'orgue au plus fort de son désespoir.

La route L162 reprend et nous mène à Rhaunen en taversant les paysages vallonnés de cette belle région un peu mélancolique.

Km 96 
       Rhaunen est un gros bourg avec un intéressant Hôtel de ville avec  porche couvert. C'est dans cet édifice que furent tournée les scènes qui voient Eduard devenir maire et exercer des responsabilités au sein du parti. A signaler que Rhaunen est la ville natale d'Albert Kahn considéré comme l'architecte industriel américain le plus important de son temps. Emigré aus Etats-Unis en 1880, il sera le promoteur du béton armé et rélisera les sites industriels des grands constructeurs américains d'automobile. Il faut sans doute y voir un parallèle avec le départ de Paul Simon à Detroit (comme par hasard !) et sa réussite dans l'électronique.

De Rhaunen, il faut prendre la L190 pour aller vers Krummenau ; on traverse un paysage bocager où abondent les cours d'eaux et donc, les moulins à eau.
Krummenau que l'on traverse et où l'on surveille,  après la sortie du village, une petite voie en contrebas à gauche qui mène au Schlossmühle, ravissant moulin à eau, superbement restauré et classé demeure historique. Il faut prendre le temps d'y faire une pause voire d'y séjourner car on a l'impression de rentrer dans le décor d'Alice aux Pays des Merveilles. Endroit étonnant et légèrement excessif dans la décoration...
www.historische-schlossmuehle.de
Au sortir de ce charmant moulin on se dirige vers Morbach en passant par Horbruch puis en prenant la K74 puis la B327 qui file au SW.

Km 116    De Morbach, on suit les indications qui mènent au château de Baldenau. Les ruines de ce petit château-frontière, au bord de l'eau, sont très romantiques. C'est dans l'enceinte ruinée qu'Edgard Reitz tourna la scène du pique-nique qui réunit les familles Simon et Wiegand et qui est l'occasion de la première réception radiophonique réalisée par Paul Simon. On remonte au nord, toujours par la B327 puis par la B50 ; au passage on longe l'aéroport de Hahn qui occupe une place importante dans Heimat 3. Cette ancienne base de l'Otan est aujourd'hui un aéroport fréquenté qui a permis le désengorgement de Francfort.

On quitte la B50 pour prendre à droite, en direction de Büchenbeuren.

Km 135
    Il faut s'arrêter à Büchenbeuren car c'est là que l'on peut découvrir la somptueuse maison construite par Lucie et Eduard dans les années 1930. Elle servira de lieu de rencontre à d'éminents membres du Reich et sera très présente dans Heimat jusqu'à l'arrivée de l'armée américaine. L'histoire avance sous nos pas et il faut maintenant conclure en se rendant la mythique Günderode haus, cet endroit extraordinaire qui scelle la vie adulte de Clarissa et Hermann. La B50 nous remmène vers Simmern puis Bacharach qu'il faudra prendre le temps de visiter au retour. On est maintenant sur les rives du Rhin. La B9 remonte au nord jusqu'au village d'Oberwesel.


Km 213    Une indication, à gauche dirige vers Günderode haus par le K95 en passant à proximité de Siebenjungfrauenblick. On arrive rapidement sur le massif qui domine le Rhin et où se trouve la fameuse maison d'Hermann et Clarissa. Le lieu est superbe et le mélange entre fiction et réalité est parfait. C'est un endroit magique dont on profite pleinement. Un restaurant y est aujourd'hui installé qui permet de se restaurer très convenablement, comme si nous étions les invités de Clarissa ou d'Hermann que l'on s'attend, l'un ou l'autre à voir surgir à tout instant...
www.guenderodefilmhaus.de
Encore une dernière étape avant le retour en poussant jusqu'à Urbar, seulement distant de 4 Km. On peut alors en se rendant à pied jusqu'à Löreleiblick, s'offrir un magnifique point de vue sur le rocher qui causa la mort de tant de marins mais aussi celle d'Ernt Simon, avec son avion dans un épisode tragique. Voilà, la longue histoire d'Heimat s'est déroulée au long des paysages et des villages traversés.


Le retour s'effectue en suivant la vallée du Rhin et en profitant au passage de superbes ruines de châteaux et beaux monuments et qui ramène naturellement mais à contre-courant du fleuve vers Mainz que l'on rejoint au Km 280.