Accueil / Randonnée pédestre / Randonnées en France / Languedoc-Roussillon / Randonnée dans les Cévennes sur les pas de Stevenson

Ouvrages disponibles
auprés de 
Carnet de Sentier
59, rue Libergier
51100 REIMS
potierd@wanadoo.fr 

Saint-Nicaise

Opera

Boulingrin

Facade

Temple

Cité-Jardin

Randonnée dans les Cévennes sur les pas de Stevenson jour 3

<<< Page précédente | Page suivante >>>

 Sur les traces de Stevenson


Jour 3

Cheylard-L'Evêque - Chasseradès (sûrement plus de 30Km…)

Départ de Cheylard-L'Evêque


00.00 Au cours de la nuit, la température a chuté et la pluie est devenue neige, blanchissant rues et toitures de Cheylard-L’Evêque. Compte-tenu des conditions atmosphériques incertaines, le choix est fait de couper court en suivant la route qui part à l’est en direction de Luc ; pour se faire on emprunte le pont qui franchit la rivière.
13.00 Un bonne montée dés le matin cela réchauffe alors que l’on évolue dans un paysage tout poudré de neige fraîche ; un croisée de chemin à poursuivre tout droit et l’on bascule dans le ravin de Chabadourès. Il semble que Stevenson goûta peu ces paysages qu’il qualifiait de mélancolique mais manquant de trait grandiose…Peut-être la  la mélancolie n’est plus ce qu’elle était mais en tout état de cause c’est un beau pays que nous traversons là !
31.00 Jonction avec le GR70 ; on continue à progresser sur le macadam.
36.00 Franchissement d’un pont puis remontée par un raidillon en direction d’Espradels.
53.00 Espradels. On tourne à droite en faisant chemin (de terre) commun avec le GR de pays “Tour de la Margeride“, ce vaste plateau granitique qui supporte la plus grande part de l’Aubrac.
58.00 Fourche ; prendre à gauche.
01.18 Jonction avec la route ; on file tout droit sur le chemin commun “Stevenson/Regordane/La Bête“.
01.24 Prendre à gauche à la fourche qui arrive au ravissant petit lac au cœur de la forêt domaniale de La Gardille  et contourner le lac par la gauche.
01.35 Reprise d’une large piste forestière par la gauche.
Attention, risque de confusion, pousser ensuite jusqu’à la fourche principale puis prendre à droite.
01.53 On récupère la route qui mène à Luc.
02.00 Prendre à droite le chemin bien marqué qui va vers l’est.
02.05 Nouveau franchissement de la route puis descendre en plein bois.
02.17 Nouveau croisement.
02.25 Arrivée sur une sorte d’aire à proximité des imposantes ruines du château de Luc.

Ancienne place forte stratégique entre Vivarais et Gévaudan, le château qui domine la vallée de l’Allier commandait le passage du “Chemin de Regordane“ également appelé “Chemin de Saint Gilles“ Cette route majeure du “Bas Moyen-Age“ (IX°siècle) assurait la liaison entre l’Ile-de-France et le Bas-Languedoc. Il permit de protéger (1380) les populations alentour au cours de la guerre de 100 ans. Il joua encore un rôle important durant les guerres de religion en protégeant le Gévaudan, avant d’être démantelé en 1630 par qui l’on sait…
02.35 Village de Luc, village-rue adossé au coteau dont la traversée se fait au long de la D906.
02.43 Sortie du village en prenant à droite du cimetière.
02.52 Raccord avec la D906 ; à gauche, la voie ferré et, à côté, la rie de l’Allier.
02.58 Quitte la D906 au profit de la D76 (1+1, 10mn à 20°c, les spécialistes comprendront), à gauche en pénétrant dans Pranlac, puis passage de al voie ferrée.
03.05 Laveyrune. Franchissement de l’Allier qui fait séparation entre Ardèche et Lozère puis suivre la D154.
A noter que les villages traversés sont sans caractère aucun, tout au plus caractérisés par une immense colonie de vacances qui tient plus, pour l’aspect, de la colonie pénitentiaire… sinistre.
03.32 Suivre la route jusque Rogleton.
03.40 Récupération du GR, suivre la direction “Le Fraisse“.
03.42 Tourner à gauche (modification par rapport au tracé sur le carte IGN) et suivre le chemin de terre.
03.45 Passerelle détruite au franchissement d’un ruisseau, ce qui ne doit pas poser de problème au cœur de l’été mais qui en pose un vrai, ce jour là ; les eaux sont grosses…
Choix est fait de revenir en arrière pour franchir la voie ferrée en passant sous le pont et en rejoignant le ferme de Fraisse (Il semble qu’il aurait été plus simple d’escalader le talus et de suivre les rails pour contourner l’obstacle).
Arrivée au lieu-dit “Le Fraisse“, il faut quand même franchir la rivière, puis rentrer brièvement dans le beau vallon qui s’ouvre devant et rapidement tourner à gauche pour retrouver les traces de l’ancien GR (anciennes marques ). Le vieux chemin s’élève alors vivement en forêt.
04.36 Arrivée sur les hauteurs qui dominent La Bastide-Puylaurent.
04.42 On récupère le tracé actuel du GR 70 qui nous mène vers la gare de La Bastide-Puylaurent, autre étape sur le Chemin de Regordane. Tourner à droite.
05.00 Belle remontée puis arrivée à une croisée de chemin ; prendre à gauche, toujours en montant.
05.36 On parvient à la crête pour évoluer en courbe de niveau (1300m) ; tourner à droite à “La Mourade“.
Agréable cheminement sur un parcours plat et facile avec alternance de forêts et de grands plats.
06.12 Vigilance à la fourche, aller tout droit et s’engager sur le petit chemin en légère descente.
06.24 Ici commence vraiment la descente vers Chabalier en piquant plein sud.
06.55 Chabalier ; on tourne à droite.
07.04 La remontée se fait par le sentier qui part à droite avant le panneau stop.
07.26 Prendre à droite la route goudronnée qui mène à Chasseradès.
07.45 Arrivée et étape à Chasseradès pour une nuit de repos bien méritée à l’hôtel des Sources, bonne table, bon gîte…

<<< Page précédente | Page suivante >>>